Qui sont les français qui font désinfecter leur voiture ?

Actualité CosmétiCar
lavage et désinfection auto

L’enseigne CosmétiCar, spécialiste du lavage & de la désinfection auto, a réalisé un sondage auprès des 80 agences de son réseau afin de connaître le profil des français qui font désinfecter leur voiture. L’étude porte sur 1500 personnes qui ont fait appel au service de désinfection auto CosmétiCar de mars à octobre. 

« Nous avons trouvé intéressant d’utiliser ces données pour comprendre les attentes et les besoins des français. Aujourd’hui la désinfection est devenue une prestation très plébiscitée au sein de nos agences. De nombreux clients nous contactent, aujourd’hui, directement pour cette offre. A l’inverse, avant le début de la crise sanitaire la désinfection arrivait en bout de course comme une option qui était rajoutée en cas de vente ou de situation extrême comme vomissement, moisissure dans la voiture. Les habitudes sont en train de changer » souligne Florian BENOIT, fondateur et PDG de CosmétiCar.

L’entreprise a su se démarquer de la concurrence en faisant certifier ses solutions de désinfection par un laboratoire indépendant. Ce certificat atteste que les solutions de désinfection auto CosmétiCar sont efficaces pour détruire l’ensemble des bactéries et virus y compris la Covid-19. 

Des résultats en lien avec les contraintes terrain de chacun

Les équipes CosmétiCar ont choisi de s’intéresser à la fois à la catégorie sociale de chaque client mais aussi à leur profession. Cela permet d’adapter l’offre de désinfection qui est aujourd’hui devenue indispensable dans le quotidien des français. 

Côté catégorie sociale, les jeunes seniors sont ceux qui ont le plus fait désinfecteur leur voiture. Ainsi, 37% d’entre eux ont contacté le réseau. Cela s’explique par le fait qu’ils veulent à la fois se protéger tout en continuant à se déplacer, notamment pour épauler leur enfant dans la garde des petits-enfants. Pas loin derrière, les mères célibataires, sont quant à elles 34 % à avoir fait désinfecter leur véhicule. Là aussi, ce choix est en lien avec leur mode de vie. Elles doivent continuer à se déplacer pour gérer le foyer, les enfants et assurer leur carrière professionnelle (quand le télé travail n’est pas possible). Enfin, les jeunes actifs ont fait appel à une solution de désinfection à 22 %. Souvent en recherche d’emploi ou dans des jobs qui nécessitent de se déplacer, ils ont joué la carte de la prudence. 

Quant aux résultats en lien avec la catégorie professionnelle, sans surprise le personnel soignant arrive en tête. 41 % d’entre eux qui ont choisi de faire désinfecter leur véhicule par CosmétiCar. Plus inattendu, les cadres tertiaires représentent 27 % des clients ayant sollicités une offre de désinfection. Ces derniers sont souvent en déplacement, on trouve dans cette catégorie de nombreux commerciaux. Enfin, 23 % des utilisateurs des services de désinfection sont des chauffeurs/ transporteurs de personnes. Le choix semble logique quand notre métier nous oblige à être en contact toute la journée avec des inconnus.   

Une voiture un véritable foyer à bactéries

lavage auto

Investi sur le volet sanitaire depuis son lancement il y a 15 ans, le réseau CosmétiCar a réalisé, en 2017, une première étude sur les bactéries se trouvant dans une voiture. Le résultat est édifiant : un volant de voiture contient 10 fois plus de bactéries qu’une cuvette des toilettes. 

Cela peut notamment s’expliquer par la surexposition de cette dernière à la chaleur et à l’humidité́ qui sont deux facteurs favorisant la multiplication des champignons et des bactéries. 

Le volant contient à lui seul 800 bactéries au cm2 (étude réalisée sur 1500 voitures en 2017 et actualisée en 2018)... La propagation des bactéries dans l’habitacle augmenterait significativement dans les véhicules où les personnes conduisent en mangeant ou en se maquillant. Parmi ces bactéries, on retrouve le staphylocoque, responsable de l'impétigo et des intoxications alimentaires ; les bactéries bacillus cereuset E.coli qui peuvent déclencher des symptômes tels que des nausées, des vomissements et des diarrhées. Sans compter le virus de la grippe de type A, la moisissure, les champignons et le mildiou. Pour éviter de tels risques, il est primordial que les surfaces soient régulièrement nettoyées et désinfectées. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion