Conseils Cosméticar
reconversion professionnelle

Aujourd’hui le monde de l’emploi a évolué. Il est fini le temps où on se lance dans une carrière en grimpant les échelons au sein de la même entreprise ou encore en exerçant toute sa vie le même métier. Tout va plus vite et tout devient possible plus facilement. On se laisse guider par nos aspirations, nos envies mais aussi nous sommes capables de rebondir face à une situation économique difficile. A l’approche de la quarantaine, l’heure du bilan sonne et l’envie d’une nouvelle voie professionnelle pointe le bout de son nez. 

Réaliser une reconversion professionnelle après 40 ans, c’est possible et c’est même devenu très courant. Avant de se lancer, de multiples questions se posent. Qu’est-ce qui me fait vibrer ? Est-ce que je souhaite devenir mon propre patron ? Est-ce que ce secteur / métier est rentable ? Quelles sont les opportunités d’évolution ?

Pourquoi réaliser une reconversion professionnelle après 40 ans ?

Les cabinets de recrutement ont constaté une forte hausse des reconversions professionnelles après 40 ans. Cela peut s’expliquer par plusieurs facteurs Le secteur d’activité ne nous passionne plus, nous avons envie de nouveau challenge et la possibilité financière de les relever. 

L’expérience

A 40 ans, nous sommes, en moyenne, dans la vie active depuis 15 ans. Nous avons atteint des compétences, des automatismes de travail. Nous connaissons nos forces, nos faiblesses et donc nous nous connaissons tout simplement mieux qu’à 25 ans. Lorsqu’on commence dans la vie professionnelle, on est guidé par un idéal qui n’est pas forcément ancré dans la réalité de notre métier et qui peut également ne pas nous correspondre. 

A 40 ans, on se connait pleinement, on est prêt pour une reconversion professionnelle en phase avec nos envies, nos capacités et le marché. 

La sécurité

Se lancer dans une reconversion professionnelle après 40 ans est souvent plus confortable qu’a 30 ans. Nous avons généralement une sécurité familiale et financière qui nous permettent de se concentrer à nos nouvelles aspirations professionnelles qu’il s’agisse d’une nouvelle formation ou de se lancer à son compte. 

Quelle reconversion professionnelle choisir après 40 ans ?

Vous souhaitez faire une reconversion professionnelle après 40 ans. Dans quelle direction aller ? Dois-je reprendre une formation ? Quel statut choisir ? Il faut dans un premier temps l’élément principal qui vous pousse à faire cette reconversion… secteur, statut, fonction ? 

Changement de carrière

Pour réussir sa reconversion professionnelle après 40 ans, vous pouvez vous faire aider par un coach professionnel ou un cabinet de recrutement. Ces derniers vous aideront, via des tests, des mises en situation, à définir ceux qui vous étouffent dans votre situation professionnelle et ceux vers quoi vous pouvez vous tourner en fonction de vos aptitudes. Il peut choisir d’un changement de secteur ou encore d’univers radical. On voit, de plus en plus, de cadres se diriger vers des métiers manuels ou en lien avec la nature et le bien-être. Les métiers, à la croisée des chemins entre compétence technique et intellectuelle, ont le vent en poupe. 

Se lancer à son compte

Un des retours les plus fréquents recensés auprès des personnes en reconversion professionnelle après 40 ans c’est une forte volonté de se lancer à son compte ! Fini le statut de salarié et place à l’indépendance. Attention ce choix doit être motivé car il entrainera de nombreux investissements mais il vous offrira une grande indépendance dans la gestion de votre temps ainsi que de votre charge de travail. 

CosmétiCar offre des perspectives pour les reconversions professionnelles après 40 ans

Le choix de la franchise

Le bon compromis entre le statut d’indépendant et de salarié est celui du franchisé. Vous êtes le patron de votre propre entreprise tout en étant rattaché à un réseau de franchise. Ce dernier vous apportera un soutien dans le lancement de votre entreprise, une expertise métier et un savoir-faire commercial, marketing et administratif. Vous vous lancez à votre compte tout en ayant un relai d’experts à votre disposition pour vous faire grandir et évoluer. 

Bien entendu, il y a une contrepartie financière (redevance, royalties …) à bénéficier d’un savoir-faire et d’une compétence technique de la part d’une tête de réseau. A vous de choisir la franchise qui vous semble le plus adaptée et votre secteur d’action.

Le réseau CosmétiCar

se lancer dans la franchise

Lancé il y a plus de 15 ans ; le réseau de franchise de lavage auto CosmétiCar compte aujourd’hui 80 agences en France. En plein développement, le numéro 1 du lavage auto, recrute des franchisés dans toute la France. L’objectif : devenir votre propre patron et évoluer dans un groupe en pleine expansion. 

La franchise de lavage auto CosmétiCar ne prend pas de royalties sur le chiffre d’affaires des franchisés. La seule obligation réside dans le fait d’acheter les produits à la tête de réseau. Chaque franchisé paye également tous les mois une redevance d’exploitation. En contrepartie vous bénéficier de contrats nationaux et d’un relai d’experts sur le plan commercial, marketing, communication et administratif. 

Le réseau a su se renouveler et rebondir pour maintenir sa place de leader. En ce sens, une nouvelle offre sanitaire a été lancé afin de proposer des solutions de désinfection auto. Ces offres sont agrées par un laboratoire indépendant efficaces contre les bactéries et virus y compris le covid19. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion