L’agence CosmétiCar Marseille Sud fête 5 ans de succès

Actualité CosmétiCar
se lancer en franchise

Leader du lavage auto depuis plus de 15 ans, l’enseigne CosmétiCar continue de se démarquer de la concurrence. Ainsi, la franchise CosmétiCar est fier d’afficher, en ce début d’année 2021, un double objectif : atteindre ses ambitions en matière d’ouverture tout en permettant à ses agences historiques de perdurer. 

Cyrille Santoni, responsable de l’agence de Marseille Sud, a rejoint le réseau en 2015. Aujourd’hui, il rayonne dans les Bouches-du-Rhône (13). Cinq ans après son lancement, il revient avec nous sur son parcours, ses étapes clés de développement et nous présente ses objectifs de développement. 

Quel est votre bilan au bout de 5 ans au sein du réseau de lavage auto CosmétiCar ?

Après un début très compliqué, j’ai pu rebondir et développer pleinement mon agence sur le secteur de Marseille Sud grâce au soutien du réseau et notamment aux conseils et formation personnalisée de Christophe Arend, Responsable Commercial CosmétiCar. Nos échanges quotidiens par téléphone ainsi que nos sessions de prospection sur le terrain m’ont permis de trouver mes premiers clients et au fur et à mesure de consolider mon portefeuille clients. 

Votre plus belle réussite au sein du réseau de lavage auto CosmétiCar ?

Sans aucun doute : la fidélité de mes clients. Si cinq ans après, mon agence de lavage auto est en développement c’est grâce à eux ! J’ai pu nouer des relations commerciales de confiance qui se sont instaurées sur le long terme. 

Comment l’enseigne a-t-elle a pu vous aider ?

Au démarrage, j’ai eu beaucoup de difficulté concernant le démarchage mais nous nous rendons vite compte que la prospection est primordiale et qu’il ne faut rien lâcher. Christophe, Responsable Commercial CosmétiCar, est un allié précieux pour vous former et vous transmettre sa fibre commerciale. 

Plus récemment, lors du premier confinement et le début de la crise sanitaire, le réseau nous a formé techniquement, commercialement pour proposer une nouvelle offre de désinfection de l’habitacle. Cela m’a permis de toucher une nouvelle cible (infirmiers, hôpital….)  et ainsi palier la fermeture de certaines entreprises qui étaient des clients réguliers avant la crise. 

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

J’aimerai pouvoir recruter mon premier salarié à la fin de cette crise sanitaire. Puis, d’ici 2 ou 3 ans ouvrir un centre fixe.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion