Croissance et développement : les clés de Cosméticar Volcans d’Auvergne

Actualité CosmétiCar

Le secteur du lavage automobile ne cesse d’évoluer d’année en année notamment avec la question de la protection de l’environnement. CosmétiCar a dès 2003, créer un réseau de lavage auto sans eau. Depuis près de 20 ans, la marque développe ses agences et en compte plus d’une centaine, en France, en Suisse et en Espagne.

 

Aujourd’hui nous mettons en avant le très bon démarrage de Cosméticar Volcans d’Auvergne. Nicolas Busca, son dirigeant a créé son entreprise il y a quelques mois en juin 2021. Nous avons eu la chance de lui poser quelques questions pour en savoir davantage sur ses premiers mois.

Nicolas Busca - Dirigeant de l'agence Volcans-d'Auvergne

Comment s’est passé le démarrage ?

Le démarrage s'est vraiment très bien passé concernant les prestations. J'ai eu beaucoup d'appréhension sur le démarchage au début, puis une fois lancé j'ai commencé à prendre du plaisir à prospecter & rencontrer mes clients professionnels.

Te sens-tu accompagné pour ce début d’activité ?

Oui beaucoup, je suis quelqu'un d'assez solitaire dans la vie, j’aime bien gérer les choses par moi même. En revanche, à chaque fois que j'ai besoin de l'équipe CosmétiCar, je sais que je suis aidé immédiatement et ça c'est pour moi extrêmement important et agréable.

Est-ce compliqué d’être tout seul au quotidien ? As-tu pris le rythme ?

Absolument pas, comme dit précédemment j'aime être seul et gérer mon travail comme je l'entend. C'est ce que j'ai toujours voulu, j’apprécie ce fonctionnement, qui est nouveau pour moi. Le début n'a pas été évident, certains jours m'ont vraiment épuisés.

J'ai commencé l'aventure pendant la période des beaux jours et la chaleur ne m'a pas aidée. Puis mon corps s'est habitué à ce rythme et maintenant après 4 mois je ne suis plus fatigué.

T'es tu occupé de véhicules atypiques ? Tes clients sont-ils diversifiés ?
As-tu fait de l’agricole ? des camping cars ?

Je ne pense pas avoir fait de véhicules réellement atypiques pour le moment. J’ai cependant eu affaire à des voitures de collection, ce qui est un vrai régal puisqu’on voit vraiment la beauté de la voiture.

J'ai la chance d'avoir déjà travaillé pour des clients assez diversifiés. J’ai aussi bien nettoyé des poids lourds, des vans et des camping-cars que des utilitaires et des véhicules de sociétés.

Je ne compte pas m'arrêter là, c’est cette diversité de véhicules qui me plaît au quotidien.

Je n'ai pas encore eu la chance de faire de l'agricole. Je compte me pencher sur le sujet prochainement. J’espère avoir l’occasion d’en laver, c’est très satisfaisant de laver d’aussi gros engins.

Nous souhaitons à Nicolas bonne chance pour la suite de ses aventures & nous nous tenons disponibles pour des conseils pratiques avant la première intervention sur un véhicule agricole !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion